L’ECE, c’est quoi ?

Comme son nom l’indique, l’Escrime Club Estudiantin de Paris est un club à destination des étudiants. Créé à l’initiative de plusieurs élèves de l’Ecole Normale Supérieure (ENS), il est implanté au coeur de cette prestigieuse école, en plein Quartier Latin.

Qui peut nous rejoindre ?

Nulle obligation d’être élève de l’ENS, ni même d’être étudiant pour nous rejoindre. Le seul critère pour venir nous voir, c’est de vouloir faire de l’escrime avec nous.

Notre club regroupe actuellement aussi bien des élèves de l’ENS, des élèves des écoles environnantes, des étudiants venus d’autres quartiers de Paris, et même des non étudiants. Tout le monde est bienvenu, dès lors que l’on adhère aux valeurs et aux principes du club.

Qu’est ce qu’on fait ?

Ce n’est pas un scoop, dans un club d’escrime on y fait…de l’escrime ! Oui mais encore ?

Nous proposons des séances d’escrime pour tous et toutes, débutants ou confirmés. Les débutants disposent d’une séance spécifique pendant laquelle les enseignants s’occupent exclusivement d’eux. Les séances se découpent généralement en échauffement, fondamentaux (travail des déplacements), travail technique et assauts libres ou dirigés. L’objectif de cette séance est de découvrir un sport riche et ses subtilités, de progresser techniquement, d’être en mesure de pouvoir participer aux compétitions universitaires, et surtout de s’amuser et de prendre du plaisir.

Pour les tireurs confirmés, nous proposons une séance hebdomadaire d’assauts libres. Nous pratiquons les 3 armes (épée, fleuret, sabre), si bien que chacun est susceptible de trouver chez nous son bonheur. Par ailleurs, les tireurs confirmés sont les bienvenus à la séance dédiée aux débutants pour y suivre le travail de préparation physique ou prendre des leçons individuelles avec nos enseignants diplômés. Enfin, les tireurs du club se déplacent ensemble à de nombreuses compétitions : compétitions universitaires, compétitions fédérales (ligue, circuit national, etc.), compétitions du circuit off étudiant européen (la « Touche à Bâle », la JoGu Cup à Mayence, la Stirling Sword en Ecosse, le challenge X-Systra, le LIUF à Londres), championnats de France entreprises. N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus !

Comment s’inscrire ?

Là c’est assez facile, il suffit de venir nous voir aux heures des entrainements. On fournit sur place tous les documents nécessaires à l’inscription. De même on répondra sans aucun problème à toutes les questions que vous vous posez.

Le dossier d’inscription comprend une fiche de renseignement (nom, prénom, adresse, etc…), un modèle de certificat médical à faire remplir le plus vite possible et une cotisation annuelle qui avoisine les 160 euros, licence et cours tout compris. Notez qu’on propose trois séances d’essais gratuites pour ceux qui ne sont pas sûrs d’eux et qui voudraient découvrir un peu avant de s’engager.

Et le matériel ?

Pour les débutants, tout est prévu. Il vous suffit de venir en tenue de sport (pantalon de survêtement – pas de short, t shirt, chaussures de sport types tennis) et on vous équipera pour le reste.
Pour les confirmés, nous mettons en place un système de location qui permet d’emprunter à l’année tout ou partie du matériel, dans la mesure de ce que l’on a en stock, bien entendu.

Historique

La génèse (2003-2004)

L’Escrime Club Estudiantin est un club très jeune puisqu’il a officiellement été fondé le 17 janvier 2006 (dépôt des statuts à la Préfecture de Police de Paris) et qu’il a commencé à fonctionner au début de la saison 2006-2007.

Cependant, il n’a pas été créé à partir de rien. Il est en effet l’émanation directe de la section escrime de l’Ecole Normale Supérieure de Paris. Celle-ci a vivoté plus ou moins bien jusqu’en septembre 2003, date à laquelle Etienne Chantrel laisse le témoin de la présidence à Matthieu Emond, non sans avoir réussi à convaincre l’Ecole Normale Supérieure d’embaucher un enseignant pour assurer les cours d’escrime, ce qui sera fait avec l’arrivée de Frédéric Fenoul.

La première année est un peu difficile, notamment en raison du manque de matériel. L’équipement électrique est quasi inexistant, et les vestes datent de Mathusalem. Peu à peu néanmoins, notamment grâce à l’aide du Bureau des Elèves (COF), la section commence à acquérir la base essentielle à la pratique de l’escrime. D’un point de vue des résultats, on note cette année là la qualification de Jean Pierre Bat aux championnats de France Universitaires de Sabre…

La maturation (2004-2006)

Les deux années suivantes voient les choses progresser : l’équipement disponible s’étoffe, Jean Pierre Bat accepte d’assister Frédéric Fenoul pour assurer les séances, l’effectif augmente et surtout le club commence à attirer des élèves non issus de l’ENS. On note par exemple l’arrivée de tireurs venus des Mines de Paris, de l’ENSAE, de l’Ecole des Chartes et de l’ESPCI. En termes de résultats, les qualifications aux Championnats de France Universitaires pleuvent, à toutes les armes, notamment au fleuret féminin par équipes (qui obtient une belle médaille de bronze en 2005 à Orléans et qui la confirme par une médaille d’argent en 2006 à Bordeaux), au fleuret masculin par équipes (qui remporte la « deuxième division » des championnats de France U 2005) ou à l’épée masculine qui termine 6è des France en 2005…

Le lancement officiel (2006)

La structuration du club se poursuit pendant la saison 2006-2007. Première étape : en novembre, le club est officiellement affilié à la fédération française d’escrime (FFE), afin de renforcer le sérieux de sa démarche de développement et de devenir visible pour les principaux acteurs du monde sportif et de l’escrime à Paris. Par ailleurs, un deuxième créneau, réservé aux tireurs confirmés, est ouvert avec l’aide du club de la BNP Paribas. Les séances proposées aux membres du club sont alors taillées sur mesure en fonction de l’expérience du public concerné, ce qui permet d’assurer à la fois la formation des néophytes et l’entrainement des confirmés. L’effectif atteint cette année là 36 personnes.
Dans la continuité des saisons précédentes, les résultats ne fléchissent pas, comme l’atteste une médaille de bronze aux Championnats de France universitaires pour l’équipe masculine de sabre. Enfin, on note la présence de quelques tireurs du club sur le circuit fédéral, tant au sabre qu’à l’épée. A la fin de la saison 2006-2007, Matthieu Emond passe le flambeau de la présidence du club à David Stidler, Damien Ientile se chargeant de la trésorerie. Dans le même temps, Frédéric Fenoul obtient son brevet d’état, ce qui permet au club de fonctionner en toute autonomie.

La saison 2007-2008 s’ouvre donc avec une structure solide, deux enseignants dévoués auxquels viennent s’adjoindre quatre moniteurs en formation. Le succès se confirme puisque les effectifs atteignent désormais plus de 55 tireurs (il a même fallu restreindre les inscriptions pour le groupe des débutants). Un partenariat est établi avec AgroParisTech pour permettre aux étudiants de cette école de pratiquer l’escrime. Le club envisage désormais la suite de son développement avec sérénité !

L’ECE, club universitaire parisien (2007-…)

Toujours intimement lié à l’Ecole Normale Supérieue et ouvert à tout le public estudiantin de la capitale, l’ECE s’est appuyé sur trois générations d’étudiants normaliens qui ont pris en main le bureau et procédé en permanence au renouvellement générationnel : après la présidence Stidler, Ambre Peron devient présidente de 2009 à 2012, épaulée par Jérôme et Antoine Sterdyniak.

C’est entre 2006 et 2012 que le club noue sur des partenariats avec d’autres clubs universitaires (notamment Polytechnique et Paris VI en France) et fédéraux (notamment le CSAKB), et intègre le corcuit universitaire européen « off » du réseau universitaire (Royaume-Uni, Allemagne, Suisse, Danemark, France…) qui complète le calendrier des rencontres universitaires FFSU et où plusieurs podimus sont réalisés, en individuel et par équipe. Parallèlement, l’ECE participe au circuits nationaux, notamment au sabre et à l’épée et qualifie plusieurs tireurs pour les championnats de France (Philippe Perrin en N2 sabre, Vincent Adam en N3 sabre, et l’équipe de sabre dames en N3). Quelques tireurs, réalisant une année universitaire à l’étranger, prennent l’habitude de participer aux championnats universitaires et fédéraux étrangers.

Le pôle sabre se confirme au fil des compétitions entre 2007 et 2012 : l’équipe hommes s’installe avec régularité dans le groupe des quatre demi-finaliste des championnats de France universitaire (médaille de bronze aux championnats de France universitaire 2007, 2008 et 2010), rejoints par l’équipe dame dont l’essentiel des membres a commencé l’escrime à l’ECE (vice championne de France universitaire 2011 et médaille de bronze universitaire 2012).

Grâce au renfort trois nouveaux enseignants bénévoles, le programme pédagogique de l’ECE peut être intégralement redéployé sur le site de l’Ecole Normale Supérieure : Alexande Vialle obtient son prévôt au sabre, Pauline Sterdyniak rejoint l’équipe des maîtres au sabre et Romain Dubessy reprend en main le groupe épée après Frédéric Fenoul.

Un petit article à l’occasion des 5 ans du club a été publié dans le journal officiel de l’Ecole, le Normal Sup’ Info, en juin 2011 : vous pouvez le trouver ici, en dernière page.

Depuis 2014, le club organise le PSL Paris Fencing Tournament, une compétition d’escrime étudiante et européenne. La deuxième édition du tournoi s’est déroulée au CSU Jean Sarrailh les samedi 16 et dimanche 17 avril 2016. Cette compétition, organisée en partenariat avec PSL, l’AS-PSL, le CROUS et le BDS de l’ENS Ulm, était ouverte à tous les étudiants de France et d’Europe. Le samedi se sont déroulées les épreuves en individuel au fleuret, à l’épée et au sabre et le dimanche les épreuves par équipes, également aux trois armes. Cette année plus de 85 tireurs étaient présents, soit 30 de plus que l’édition précédente.